jeudi 26 septembre 2013

Le Majordome [ou le biopic qui fait pleurer]



Un film réalisé par Lee Daniels, avec Forest Whitaker, Oprah Winfrey, Robin Williams, etc...
Genre : Drame, Historique - Duree : 2H10min
Bande annonce <ICI>

Résumé du film 

Le jeune Cecil Gaines, en quête d'un avenir meilleur, fuit, en 1926, le Sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste. Tout en devenant un homme, il acquiert les compétences inestimables qui lui permettent d’atteindre une fonction très convoitée : majordome de la Maison-Blanche. C'est là que Cecil devient, durant sept présidences, un témoin privilégié de son temps et des tractations qui ont lieu au sein du Bureau Ovale.
À la maison, sa femme, Gloria, élève leurs deux fils, et la famille jouit d'une existence confortable grâce au poste de Cecil. Pourtant, son engagement suscite des tensions dans son couple : Gloria s'éloigne de lui et les disputes avec l'un de ses fils, particulièrement anticonformiste, sont incessantes.
À travers le regard de Cecil Gaines, le film retrace l'évolution de la vie politique américaine et des relations entre communautés. De l'assassinat du président Kennedy et de Martin Luther King au mouvement des "Black Panthers", de la guerre du Vietnam au scandale du Watergate, Cecil vit ces événements de l'intérieur, mais aussi en père de famille…  
(source allociné)

 

Mon avis

Il s'agit d'un biopic d'une personne qui jusque-là "personne" ne connaissait, mais qui a joué probablement son petit rôle dans ce que j'appellerais "l'histoire de l'ombre". Tenu par un Forest Whitaker génialissime que pourtant je n'apprécie pas d'ordinaire, notre héros majordome va gravir sans remous les échelons de la société noire dans un état encore ségrégationniste, jusqu'à devenir majordome à la Maison Blanche et voir défiler les présidents devant lui.
J'ai adoré ce film d'une profondeur terrible de la société américaine de l'époque, avec l'évolution de la résistance noire, qui débute avec la résistance pacifique directement inspirée de Gandhi, avec ses bus de la Liberté. Martin Luther King Jr se fera le chantre de cela. Une légère évolution apparaitra avec Malcolm X, puis viendra le temps des Black Panthers. Le Majordome est un film montrant cette résistance par l'intermédiaire du fils de notre héros, engagé dans ce processus. Il y a une véritable dualité au sein de cette famille, celle élevée dans le respect de l'homme blanc et la génération en recherche d'émancipation.
On obtient des scènes poignantes, des répliques pleines de sens. Une m'est resté en tête, avec Martin Luther King qui déclare au fils, dans le rejet de l'activité de son père, majordome qui lèche le derrière des blancs, que son père fait "un travail admirable et qu'il est le premier élément subversif de la société par son exemplarité" -après tout peu d'entre nous peuvent rester muet en entendant le président décidé de la mort de personne-. De l'autre côté du mur, notre majordome dévoile une personnalité plus complexe que le visage lisse qu'il laisse paraitre lors de son travail, et je me répète, joué par un formidable Forest Whitaker. 
Bref c'est un film magnifique que je recommande à toute personne ayant soif d'histoire ou appréciant les biopics tout simplement ! 


Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

Elegantesque a dit…

Ma tante a bien aimé le film!

Kisses
Hannah
Elegantesque Blog

S. a dit…

il a l'air tellement bien ce film !!

Schuldi a dit…

Un des films que je vais ajouter à ma liste des films à voir. J'adore cette acteur et les biopic!
Des bisous! xx
Schuldi

Concours sur mon blog :)

Lady parisienne a dit…

j'ai bien envie de le voir...

LE critique de PUB a dit…

“Au service de sept présidents, il a traversé trente ans d’histoire”.
Voici le slogan policé placardé sur l’affiche de sortie du film “Le Majordome”, en tout cas en France.
Car, une fois n’est pas coutume, les affiches de teasing américaines sont bien plus engagées (et aussi plus réussies selon moi).
Pour lire la critique de l'affiche du Majordome, c'est par ici http://www.lecritiquedepub.com/majordome/

Caro * a dit…

Je veux le voir, ce film a vraiment l'air bien et touchant :)